UFC
CNRS


Accueil > Agenda scientifique

24 janvier 2022: 1 événement

  • Planning des séminaires 2021-2022

    Lundi 24 janvier 11:00-12:00 - Aymen Amara - LmB

    Séminaire PS : Gestion des signaux faibles et précurseurs par l’application de processus décisionnels fondée sur l’analyse des données aéronautiques

    Résumé : Quel que soit le domaine d’expertise, le point commun est toujours la maîtrise des erreurs potentielles afin de garantir un système exempt de danger. Le contrôle absolu est certainement souhaitable, mais les dangers font partie intégrante des contextes opérationnels dans tout secteur d’activité. La stratégie de contrôle et de supervision doit être périodiquement revue et réévaluée dans tout système soumis à la fois à la réglementation et à différents changements. Diverses méthodes sont applicables afin d’accompagner l’amélioration continue de la sécurité. Dans tous les cas, il ne s’agit pas de réalisations ponctuelles, mais d’un processus constant et continu pour surveiller toutes sortes de risques qui pourraient impacter le quotidien. De ce fait, la fluctuation de l’activité d’une compagnie aérienne pousse à des réajustements en permanence, afin de récupérer l’autonomie d’un système sûr dans toute la chaine opérationnelle. Cette approche repose sur plusieurs piliers fondamentaux, grâce auxquels la compagnie trouve un vaste terrain de développement, allant de l’évolution rapide des technologies des systèmes d’information et de la communication, jusqu’au processus de mesure et de surveillance des résultats liés à la sécurité. Par conséquent, il est fortement recommandé de commencer par comprendre l’ensemble des lignes directrices relatives aux bonnes pratiques réglementaires, et savoir comment exploiter celles-ci, afin d’identifier et de cibler les processus qui doivent être contrôlés. Cette approche est en effet une stratégie proactive pour anticiper la détection des signaux faibles et précurseurs qui inquiètent les opérateurs, mais aussi une approche « corporative », grâce à laquelle la mise en œuvre de marqueurs est pertinente. C’est aussi un surcroît de retour d’expérience et de réelles « best practices », qui sont de plus en plus surveillées et auditées. La corrélation entre la réglementation et la démarche itérative du recueil des données facilite l’interaction des sources d’informations, et développe des approches différentes de prévention.Automatic word wrap
    La « data science » offre de nombreux avantages pour le secteur aérien, car elle ne s’arrête pas à la réalisation de l’inventaire des points de contrôle et à la démystification des lacunes. Elle permet aussi la mise en œuvre de pratiques efficaces de gestion des données, et un développement de modèles et de stratégies proactives, qui permettent aux compagnies aériennes d’améliorer la surveillance des principaux facteurs de performances, d’affiner leur expérience et de prendre les meilleures décisions par rapport à certaines prédictions.

    En savoir plus : Planning des séminaires 2021-2022