Laboratoire de Mathématiques de Besançon - UMR 6623 CNRS
UFC
CNRS


Accueil > Formations > Formations de l’UFR ST > Masters en mathématiques > Spécialité modélisation statistique > Master Modélisation Statistique (M2S)

Objectifs de la formation

par Emilie Dupré - publié le

Ce master s’adresse aux étudiant(e)s titulaires d’une licence de mathématiques de droit, ou d’autres licences (et éventuellement masters) à dominante mathématique sur dossier ; voir aussi ici pour le dossier de 2014. Il a vocation à les préparer aux métiers de l’Ingénierie ou de la Recherche en Statistique ; voir prochainement dans RNCP.

Pour ce master exclusivement en présentiel, un jeu d’options en première année aussi bien qu’en seconde permet aux étudiants d’effectuer leur choix entre l’orientation finale « ingénierie » ou « recherche ». Ce choix est confirmé par le biais des stages de première et deuxième année et des projets réalisés dans chaque unité. Le stage long de seconde année vient finaliser ce choix. L’étudiant choisit la première orientation en effectuant son stage de fin d’étude en entreprise sur des problématiques d’ingénieur en statistique. Il choisit une orientation recherche par le biais d’un stage de recherche et développement en entreprise ou par celui d’un stage de type mémoire de recherche en laboratoire universitaire ou dans un institut de recherche (INRA, INRIA, INSERM, etc.). Au troisième semestre, un jeu d’options permet également d’affiner cette orientation : certaines unités visant plus une finalité « ingénierie », d’autres permettant une introduction à quelques problèmes actuels de la recherche en statistique.

La plupart des enseignements sont délivrés sous la forme de cours magistraux, travaux dirigés et travaux pratiques. Ces derniers consistent essentiellement à utiliser des logiciels et langages informatiques tels que SAS, R, Scilab, Mixmod, Matlab, ACCESS, MySQL, OpenOfficeBase, C++, en environnement Windows mais également Linux (de type Ubuntu).

Chaque unité donne également lieu à la réalisation d’un projet en binôme, dont la notation participe à l’évaluation globale de l’unité.

  • Les étudiant(e)s se destinant aux métiers de l’ingénierie statistique réalisent des projets qui leurs permettent de rencontrer et traiter des problématiques plus proches de la réalité ; lire un témoignage ici.
  • Celles ou ceux qui ont choisi l’orientation « recherche » peuvent à la place réaliser un travail de recherche bibliographique et ainsi creuser davantage des notions abordées dans l’unité ou en investir de nouvelles (toujours en lien avec le sujet de l’unité).

Le « projet final », plus long que les autres et couvrant éventuellement plusieurs domaines de la statistique, est réalisé au dernier semestre. Le travail s’effectue en parallèle des enseignements dispensés et peut être réalisé à l’aide des moyens informatiques ou documentaires de l’université. Il peut être lui aussi de nature différente suivant l’orientation choisie par l’étudiant(e).

Il existe de possibilité de passer le TOEIC (TOEFL) et éventuellement une Certification SAS.

Des accompagnements personnalisés sont à la disposition des étudiants en se rapprochant des responsables de chacune des deux années. Le responsable de la formation s’occupe de l’accueil des étudiant(e)s. Une possibilité de logement sur le campus est proposée par le CROUS.