Laboratoire de Mathématiques de Besançon - UMR 6623 CNRS
UFC
CNRS


Accueil > Activités > Archives > Archives des manifestations en 2019/2020

Journée du Laboratoire

Jeudi 9 janvier 2020, LmB, salles 316B et 316Bbis

par Dupré Emilie - publié le , mis à jour le

La prochaine journée du Laboratoire se déroulera le jeudi 9 janvier 2020 à partir de 14h, au LmB, salles 316B et 316Bbis.

A cette occasion, un exposé scientifique sera proposé Geneviève Dusson (MCF au LmB), suivi d’une présentation des outils documentaires à disposition des membres du laboratoire par Marie Boerlen (Responsable de la Bibliothèque), puis des nouvelles réglementations par Pascaline Saire (Responsable administrative du LmB).

Un pot de rentré avec galette des rois terminera la journée en salle de convivialité.

Programme :

  • 14h-15h : Geneviève DUSSON, Approximation/Apprentissage de potentiels interatomiques avec des polynômes symétriques
  • 15h-15h20 : Marie BOERLEN, Présentation des outils documentaires
  • 15h25-15h45 : Pascaline SAIRE, Présentation des nouvelles réglementations
  • 16h : Pot de rentrée et galette des rois en salle de convivialité

 

Résumé de l’intervention de G. Dusson :

Pour simuler la matière à l’échelle moléculaire de manière précise, il est nécessaire d’utiliser des modèles de chimie quantique dits ab initio qui sont très coûteux en temps de calcul et rendent la simulation de grandes molécules ou de matériaux complexes infaisables. Il existe bien d’autres modèles moins coûteux comme les potentiels interatomiques, mais ceux-ci sont en général moins précis, et peu transférables d’un système chimique à un autre. Ceci dit, ces potentiels ont été beaucoup développés ces dernières années : leur construction a été reformulée comme un problème d’approximation et d’apprentissage, et non plus un problème de modélisation.

Dans cet exposé, je donnerai une introduction à ce problème et montrerai comment il peut être formalisé comme un problème d’approximation en grande dimension, dans lequel certaines structures particulières (symétries notamment) peuvent être exploitées pour simplifier le problème. J’introduirai deux schémas d’approximation utilisant des polynômes symétriques différents. Je montrerai enfin quelques résultats de simulation numériques et les débuts d’une analyse numérique rigoureuse.

Travail fait en collaboration avec Alice Allen (Cambridge), Markus Bachmayr (Mainz), Gabor Csanyi (Cambridge), Cas van der Oord (Cambridge), et Christoph Ortner (Warwick).

 


Agenda

  • Jeudi 9 janvier 14:00-18:00 -

    Journée du laboratoire

    Lieu : Salles 316B et 316Bbis


iCal