Laboratoire de Mathématiques de Besançon - UMR 6623 CNRS
UFC
CNRS


Accueil > Activités > Séminaires > Séminaire doctorant > Archives des séminaires 2017-2018

Entre théorie et pratique : estimateurs d’erreur a posteriori.

par Baraquin Isabelle - publié le

Roberta Tittarelli
(FEMTO-ST, ENSMM)


Tout d’abord j’introduirai le cadre général du sujet avec quelques notions de base sur l’estimation a posteriori. Une technique (largement utilisée dans les applications à vocation physique) pour construire un estimateur d’erreur a posteriori est celle dite "résiduelle", inspirée par les travaux pionniers de Babuska et Rheinboldt à la fin des années soixante-dix. Nous allons alors voir brièvement de quoi elle s’agit dans le cas du problème modèle de l’équation de Poisson. Ensuite, je présenterai un estimateur d’erreur a posteriori de type résiduel pour un problème issu de l’électromagnétisme. Je conclurai en montrant comment on a validé numériquement les résultats théoriques obtenus et en donnant un exemple d’application industrielle.